Nounagnon Gérard GOUWAKINNOU

FONCTIONS ACTUELLES

  1. Depuis Octobre 2016: Enseignant-Chercheur, Département Aménagement et gestion des Ressources Naturelles, Faculté d’Agronomie, Université de Parakou (Bénin)
  2. Octobre 2013 à Octobre 2016 : Enseignant-Chercheur, Ecole Nationale Supérieure d’Aménagement et de Gestion des Aires protégées (ENSAGAP), Université de Parakou
  3. Depuis 2017, Directeur Adjoint chargé de la coopération des partenariats du Laboratoire d’Ecologie et de Botanique te de Biologie végétale (LEB), Université de Parakou
  4. Depuis 2017 , Responsable de l’Unité de Recherche en Biodiversité Informatique et planification de la conservation (UR-BIPlaC)  au sein du LEB, Université de Parakou
  5. Septembre 2011 à présent. Chercheur associé au Laboratoire d’Ecologie Appliquée (LEA) de l’Université d’Abomey-Calavi.

EMPLOIS PRECEDENTS

  • Février 2017 à Février 2019. Vice-Doyen, Coordonnateur de la Formation en Aménagement et Gestion des Aires protégées à la Faculté d’Agronomie de l’Université de Parakou.
  • Avril 2016 à Décembre 2016, Directeur Adjoint, Coordonnateur des études de (ENSAGAP), Université de Parakou.
  • Juin 2016 à Septembre 2016 : Chercheur visiteur à  Plant Conservation and Population Biology research group, Laboratory of Plant Ecology, Biology department, KU Leuven, Belgique.
  • Octobre 2013 à Avril 2016 : Assistant du Directeur de l’Ecole Nationale Supérieure d’Aménagement et de Gestion des Aires protégées (ENSAGAP) à la Coordination des études (Fonction bénévole).
  • Janvier 2007 à Septembre 2011 : Assistant de recherche au Laboratoire d’Ecologie Appliquée (LEA) de l’Université d’Abomey-Calavi.

ENSEIGNEMENTS

  • Dynamique du paysage (Master)
  • Biodiversité Informatique /Modélisation de la distribution des espèces (Species distribution modelling) (Master)
  • Ecologie de Restauration (Master)
  • Biodiversité et changement climatique (Master)
  • Analyse et modélisation de la diversité biologique (Master)
  • Developpement personnel (Master)
  • Bien et Services Ecosystémiques (Licence)
  • Analyse environnementle du dévéloppement agricole (Licence)
  • Insertion professonnelle (Licence)

Enseignements passés :

  • Ecologie Générale (Licence)
  • Conservation des Ressources Naturelles (Licence)
  • Agroforesterie ( Licence)
  • Aires Protégées et Changements Climatiques (Licence 3)
  • Ecologie de Restauration (Licence)
  • Marketing des Ressources Naturelles (Licence)
  • Méthodologie de recherche et de rédaction des rapports scientifiques (Licence)
  • Analyse de la Viabilité des Populations (Master)
  • Biodiversité et Stratégies de Conservation (Master)
  • Equations différentielles et matrices de Transition (DEA)
  • Analyse de la Viabilité des Populations / Master / Université d’Abomey-Calavi / FSA
Curriculum Vitae
Education
  • 2011 : Doctorat Unique en Sciences Agronomiques en Aménagement et Gestion des Ressources Naturelles / Faculté des Sciences Agronomiques (FSA), Université d’Abomey-Calavi
  • 2008 : Diplôme d’Etude Approfondie (DEA) en Aménagement et Gestion des Ressources Naturelles / Faculté des Sciences Agronomiques (FSA), Université d’Abomey-Calavi
  • 2006 : Diplôme d’Ingénieur Agronome. Specialité: Eaux, Forêts et Chasses / Université d’Abomey-Calavi
  • 2005 : Diplôme d’Agronomie Générale / Université d’Abomey-Calavi
Awards and Honors

1- Restauration et Gestion durable de la forêt sacrée de Tinré pour la conservation de la biodiversité et la promotion de l’écotourisme dans la commune de Parakou au Bénin

Financement : Université de Parakou, fonds compétitifs

Collaborateurs : Prof. Ouinsavi Christine, Dr Houehanou Thierry, Dr Hodonou Julien

Résumé du projet :

En Afrique au Sud du Sahara, la gestion des ressources naturelles a toujours été au cœur des préoccupations de la recherche. En matière de gestion des ressources naturelles, pour atteindre les objectifs de conservation de la biodiversité, les scientifiques se sont intéressés dans ces dernières décennies aux forêts dites sacrées dont le rôle dans la conservation de la biodiversité n’est plus à démontrer. Ainsi ce projet vise à contribuer à la restauration et la gestion durable de la forêt sacrée de Tinré. Spécifiquement le projet vise à (i) Évaluer la biodiversité de la forêt sacrée de Tinrè (ii) Evaluer les représentations des populations locales sur le rôle écologique et écotouristique de la forêt sacrée de Tinré (iii) Evaluer l’effet de différent traitements (fertilisation minérale, organique et michorizienne) sur la croissance juvénile de plants d’espèces ligneuses menacées telle que A. africana, P. erinaceus  et K. senegalensis (iv) Enrichir la forêt sacrée de Tinré à l’aide des plants des trois espèces A. africana, P. erinaceus  et K. senegalensis. Différentes approches de recherche scientifiques telles l’investigation en milieu réel et l’expérimentation puis l’installation des plants d’espèces ligneuses autochtones menacées à savoir Afzelia  africana, Khaya senegalensis  et Pterocarpus erinaceus  seront utilisées pour atteindre les objectifs. L’atteinte des présents objectifs définis permettra de renforcer la biodiversité de la forêt sacrée de Tinré et de promouvoir des stratégies écotouristiques au profit de la ville de Parakou. Le projet sera exécuté par une équipe pluridisciplinaire et inter facultaire constitué d’aménagiste, forestiers, écologues et sociologue. Il durera en moyenne deux ans

Mots clés : forêt sacrée, espèces menacées, biodiversité, écotourisme, gestion durable

 

2- Analyse historique et suivi de la dynamique de l’occupation du sol et identification des facteurs de dégradation des forêts classées de Ouénou-Bénou et de l’Alibori Supérieur et de leurs périphéries pour l’amélioration de la gouvernance des ressources naturelles au Bénin

Financement : IRD/ OSFACO

Collaborateurs : Houéto Félix (CENATEL), Tété Raphaèl (CENATEL), AWESSOU Beranger (DGEFC)

Résumé du projet :

Au Bénin, la régression du couvert végétal est une réalité reconnue par tous les acteurs. Malheureusement il existe un déficit d’informations sur l’ampleur et les causes de cette régression, alors que  leur connaissance est essentielle à l’amélioration de la gestion des du couvert naturel. Le projet Dynamique ASO vise la compréhension de la dynamique d’utilisation des terres des forêts classées de l’Alibori-Supérieur (AS) et de Ouénou-Bénou (OB) et leur périphérie ainsi que les moteurs de cette dynamique. La méthodologie est basée sur l'interprétation visuelle des images Landsat de 1990 et SPOT de 2000 et 2014 suivie d’un contrôle terrain et l'établissement de différentes matrices. Les facteurs qui sous-tendent la dynamique observée ont été investigués à travers une collecte de données sur 13 parcelles permanentes (IFN) et une enquête auprès de 483 informateurs des villages riverains suivie des entretiens avec les agents forestiers. Les résultats ont révélé une forte pression sur les forêts. Dans la zone tampon de Ouénou-Bénou le taux de déforestation moyen est de  587 ha (1,6 %) par an et celui de la forêt classée est de  393,7 ha (1,1 %) par an entre 1990 et 2014. Pour la forêt classée de l’Alibori-Supérieur la zone tampon a connu  un taux de déforestation moyen de 2607, 2 ha (2%) par an et celui de la forêt classée de 7279 ha (1,7%) par an entre 1990 et 2014. Ces changements observés s’expliquent par l’afflux des populations des communes riveraines et des migrants venus des autres départements en quête de terres fertiles. Les facteurs ayant conduit à ces changements d’occupation du sol peuvent être classés en facteurs  directs comme l’expansion des terres agricoles due à l’agriculture itinérante sur brûlis, l’exploitation forestière et le surpâturage. L’utilisation des herbicides pour défricher constitue un facteur nouveau remarquable. Ces facteurs sont indirectement entretenus par d’autres comme la croissance démographique, les conflits entre utilisateurs des ressources, le faible niveau de sensibilisation, les ingérences politiques. Nos résultats  serviront à améliorer la gestion des massifs cibles. Ils ont donc été mis à la disposition des parties prenantes qui ont été formés pour une meilleure utilisation des résultats.

Mots clés : Dynamique d’occupation, facteurs de dégradation, herbicides, couvert végétal, images satellitaires, surveillance des forêts.

 

Location
Personal Website
Publications
Gbedahi, O. L. C., Biaou, S. S. H., Mama, A., Gouwakinnou, G. N., & Yorou, N. S. (2019). Dynamique du couvert végétal à Bassila au nord Bénin pendant et après la mise en œuvre d’un projet d’aménagement forestier. International Journal of Biological and Chemical Sciences, 13(1), 311–324. https://doi.org/10/gf7tq3 Cite
Gnonlonfin, L., Ouinsavi, C. N., Gouwakinnou, G., Fandohan, B. A., & Houetchegnon, T. O. (2019). Tradition Versus Climate Change: Cultural Importance of Indigenous Fruit Tree and Adaptation in Benin, West Africa. Handbook of Climate Change Resilience, 1–16. Cite
Tchetan, T. B., Azihou, A. F., & Gouwakinnou, G. N. (2018). SPATIO-TEMPORAL ANALYSIS OF ILLEGAL ACTIVITIES FROM RANGER-COLLECTED DATA IN W NATIONAL PARK OF BENIN. PARKS, 24, 35. Cite
Goudégnon, E. O. A., Vodouhê, F. G., Gouwakinnou, G. N., Salako, V. K., & Oumorou, M. (2018). Différence entre les générations et groupes ethniques des connaissances traditionnelles et de l’importance culturelle de Lannea microcarpa Engl. & K. Krause en savane soudanienne au Bénin. BOIS & FORETS DES TROPIQUES, 334, 49–59. https://doi.org/10/gf8rhm Cite
Dicko, A., Biaou, H. S. S., Natta, A. K., & Gouwakinnou, G. (2017). Quantitative ethnobotany of Lophira lanceolata Tiegh. ex Keay (Ochnaceae) in Benin (West Africa). International Journal of Biological and Chemical Sciences, 11(3), 1236–1253. https://doi.org/10/gf7pz5 Cite
Dicko, A., Natta, A. K., Biaou, H. S. S., Balagueman, R., & Gouwakinnou, G. (2017). Morphological and structural characterization of Lophira lanceolata populations in Benin (West Africa). Revue CAMES - Sciences de La Vie, de La Terre et Agronomie, 5(1), 36–43. Retrieved from http://publication.lecames.org/index.php/svt/article/view/952 Cite
Goudegnon, E. O. A., Vodouhe, F. G., Gouwakinnou, G. N., Salako, V. K., Oumorou, M., & others. (2017). Ethnic and generational differences in traditional knowledge and cultural importance of Lannea microcarpa Engl. & K. Krause in Benin’s Sudanian savannah. Bois et Forêts Des Tropiques, (334), 49–59. Cite
Adjahossou, S. G. C., Gouwakinnou, G. N., Houehanou, D. T., Sode, A. I., Yaoitcha, A. S., Houinato, M. R. B., & Sinsin, B. (2017). Efficacité des aires protégées dans la conservation d’habitats favorables prioritaires de ligneux de valeur au Bénin. BOIS & FORETS DES TROPIQUES, 328(328), 67–76. https://doi.org/10/gf8rhg Cite
Fandohan, A. B., Chadare, F. J., Gouwakinnou, G. N., Tovissode, C. F., Bonou, A., Djonlonkou, S. F. B., … Assogbadj, A. E. (2017). TRADITIONAL USES AND ECONOMIC VALUE OF SYNSEPALUM DULCIFICUM IN SOUTH BENIN. BOIS ET FORETS DES TROPIQUES, (332), 17–30. Cite
Fandohan, A. B., Gouwakinnou, G. N., Tovissode, C. F., Bonou, A., Djonlonkou, S. F. B., Houndelo, L. F., … others. (2017). Usages traditionnels et valeur économique de Synsepalum dulcificum au Sud-Bénin. BOIS & FORETS DES TROPIQUES, 332(332), 17–30. Cite
Goudegnon, E. O., Gouwakinnou, G. N., Houessou, L. G., & Oumorou, M. (2016). Fruit and pulp production of the African grape Lannea microcarpa Engl. & K. Krause from dry and humid Sudanian zone in Northern Bénin, West Africa. International Journal of Biological and Chemical Sciences, 10(3), 1114–1121. Cite
Adjahossou, S. G. C., Gouwakinnou, G. N., Houehanou, D. T., Sode, A. I., Yaoitcha, A. S., Houinato, M. R. B., & Sinin, B. (2016). EFFECTIVENESS OF PROTECTED AREAS FOR THE CONSERVATION OF FAVOURABLE AND PRIORITY HABITATS FOR VALUABLE TREE SPECIES IN BENIN. BOIS ET FORETS DES TROPIQUES, (328), 67–77. https://doi.org/10/gf8rhg Cite
Atakpama, W., Wala, K., Gouwakinnou, G. N., Pereki, H., Polo-Akpisso, A., Akodewou, A., … Akpagana, K. (2016). Abundance, distribution pattern and potential suitable habitat of Sterculia setigera Del. in Togo (West Africa). Cite
Gouwakinnou, G. N., Fandohan, A. B., Adomou, C. A., & Sinsin, A. B. (2016). Mode de reproduction et phénologie florale d’une espèce dioïque, Sclerocarya birrea (Anacardiaceae), en relation avec l’utilisation des terres. Annales de l’Université de Parakou, Serie Sciences Naturelles et Agronomie, 6(1), 26–33. Cite
Fandohan, A. B., Oduor, A. M., Sodé, A. I., Wu, L., Cuni-Sanchez, A., Assédé, E., & Gouwakinnou, G. N. (2015). Modeling vulnerability of protected areas to invasion by Chromolaena odorata under current and future climates. Ecosystem Health and Sustainability, 1(6), 1–12. https://doi.org/10/gf7r4v Cite
Fandohan, A. B., Moutouama, J. K., Biaou, S. S. H., Gouwakinnou, N., & Adomou, C. A. (2015). Le réseau d’Aires Protégées Bénin-Togo assure-t-il la conservation de Thunbergia atacorensis (Acanthaceae) ? Revue CAMES - Sciences de la vie, de la terre et agronomie, 3(2), 25–31. Cite
Fandohan, A., Koko, I., Avocevou-Ayisso, C., Gouwakinnou, G., Savi, M., Assogbadjo, A., & Kakai, R. (2015). Lantana camara (verbenaceae): a potential threat to the effectiveness of protected areas to conserve flora and fauna in Benin. Agronomie Africaine, 27(2), 115–126. Cite
Agoyi, E. E., Assogbadjo, A. E., Gouwakinnou, G., Okou, F. A., & Sinsin, B. (2014). Ethnobotanical Assessment of Moringa oleifera Lam. in Southern Benin (West Africa). Ethnobotany Research and Applications, 12, 551–560. Cite
Gbesso, F. H. G., Tente, B. H. A., Gouwakinnou, G., & Sinsin, B. A. (2013). Influence des changements climatiques sur la distribution géographique de Chrysophyllum albidum G. Don (Sapotaceae) au Benin. International Journal of Biological and Chemical Sciences, 7(5), 2007–2018. https://doi.org/10/gf8rhj Cite
Goussanou, C. A., Assogbadjo, A. E., Gouwakinnou, G. N., Glèlè-Kakaï, R. L., Chakeredza, S., & Sinsin, B. (2013). Biomass, root structure and morphological characteristics of the medicinal Sarcocephalus latifolius (Sm) EA Bruce shrub across different ecologies in Benin. QScience Connect, 2013(1), 12. Cite
Gouwakinnou, G. N. (2013). Using niche modeling to plan conservation of an indigenous tree species under changing climate: example of Sclerocarya birrea in Benin, West Africa. Research and Development in Sub-Saharan Africa, 5(5), 1–8. Cite
Idohou, R., Assogbadjo, A. E., Fandohan, B., Gouwakinnou, G. N., Kakai, R. L. G., Sinsin, B., & Maxted, N. (2013). National inventory and prioritization of crop wild relatives: case study for Benin. Genetic Resources and Crop Evolution, 60(4), 1337–1352. https://doi.org/10.1007/s10722-012-9923-6 Cite
Fandohan, B., Gouwakinnou, G. N., Fonton, N. H., Sinsin, B., & Liu, J. (2013). Impact des changements climatiques sur la répartition géographique des aires favorables à la culture et à la conservation des fruitiers sous-utilisés: cas du tamarinier au Bénin. Biotechnologie, Agronomie, Société et Environnement, 17(3), 450–462. Cite
Fandohan, B., Gouwakinnou, G. N., Fonton, N. H., Sinsin, B., Liu, J., & others. (2013). Impact of climate change on the geographical distrubution of suitable areas for cultivation and conservation of underutilized fruit trees: case study of the tamarind tree in Benin. Biotechnologie, Agronomie, Société et Environnement, 17(3), 450–462. Cite
Gouwakinnou, G. N., Assogbadjo, A. E., Lykke, A. M., & Sinsin, B. (2011). Phenotypic variations in fruits and selection potential in Sclerocarya birrea subsp. birrea. Scientia Horticulturae, 129(4), 777–783. https://doi.org/10/dpnvjq Cite
Gouwakinnou, G. N., Lykke, A. M., Djossa, B. A., & Sinsin, B. (2011). Folk perception of sexual dimorphism, sex ratio, and spatial repartition: implications for population dynamics of Sclerocarya birrea [(A. Rich) Hochst] populations in Benin, West Africa. Agroforestry Systems, 82(1), 25–35. https://doi.org/10/dfr58t Cite
Gouwakinnou, G. N., Lykke, A. M., Assogbadjo, A. E., & Sinsin, B. (2011). Local knowledge, pattern and diversity of use of Sclerocarya birrea. Journal of Ethnobiology and Ethnomedicine, 7(1), 8. https://doi.org/10/dkvs9t Cite
Gouwakinnou, G. N., Kindomihou, V., Assogbadjo, A. E., Sinsin, B., & others. (2009). Population structure and abundance of Sclerocarya birrea (A. Rich) Hochst subsp. birrea in two contrasting land-use systems in Benin. International Journal of Biodiversity and Conservation, 1(6), 194–201. Cite
Gouwakinnou, G., Kindomihou, V., & Sinsin, B. (2009). Utilisation and local knowledge on Sclerocarya birrea (Anacardiaceae) by the rural population around W National Park in Karimama District (Benin). Traditional Forest-Related Knowledge and Sustainable Forest Management in Africa. IUFRO World Series, 23, 49–56. Cite
Gouwakinnou, G. (2008). Population structure and ethnobotanical uses of Sclerocarya birrea around W National Park (Karimama district, Benin) (PhD Thesis). MSc Dissertation, University of Abomey-Calavi, Benin. Cite